Les données le prouvent : Trump a la maturité d’un enfant


Plus d’une semaine après son investiture, le 46ème président des États-Unis a abrogé l’Obamacare et le partenariat TransAtlantique. Trump a aussi coupé les fonds des ONG visant à aider les femmes du monde à se faire avorter, empêché les américaines d’utiliser des fonds du gouvernement ou des assurances pour se faire avorter, ordonné un black-out des médias sur les sujets du changement climatique, de l’agriculture et de la santé, crée un système de VISA contrôlé interdisant l’accès au sol américain à plusieurs pays… Avec ses réformes beaucoup de républicains sont en train de l’abandonner et les appels à sa destitution se multiplient.

En effet, Donald Trump gouverne de manière impulsive, sur des coups de tête, tel un enfant, et c’est d’ailleurs ce que révèle plusieurs algorithmes comportementaux de Périscopic intitulés « On the Trump Emoto-Coaster ».

offbeat-trump-2Les algorithmes de Periscopic ont analysés toutes les vidéos de ses meetings de juillet 2016 à décembre 2016, les ont recoupées et recadrées pour ne préserver que le visage de Donald Trump afin de tracer les états émotionnels de ses expressions faciales. Il est remarquable que le discours où il fut le plus énervé est celui du 13 octobre 2016, à Cincinnati, dans l’Ohio, soit une semaine après que son dérapage «attraper les femmes par la chatte» est émergé. Il ne s’exprime certes pas toujours avec les faits et une grammaire en adéquation, mais parle avec deux autres outils puissants : la colère et la volatilité.
« Comme le montre le dixième des principaux discours qu’il a prononcé de juillet à décembre, il y a une montée et une chute d’une émotion intense,  Trump a la mentalité non modulée d’un tout-petit » s’exprime Trevor Noah.

offbeat-trump-1

Les émotions dominantes de Donald Trump sont semblables aux sept émotions les plus identifiées. Mais en classant ses émotions et ses expressions de moquerie ou de domination dans les catégories de tristesse ou de bonheur, le constat sur la maturité de Trump est clair. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une analyse approfondie de tous les discours de M. Trump, un modèle visible et quelque peu atypique de colère et de tristesse est apparent.

RelatedPost

Tags: