Bosnie-Herzégovine, des paysages marqués par l’histoire


Paweł Starzec a parcouru la Bosnie-Herzégovine et nous en livre une vision surprenante du « Makeshift » au travers de magnifiques paysages chargés d’histoire.

« Makeshift » est un projet qui a pour ambition de réecrire l’histoire en Bosnie-Herzégovine. En effet le pays connaît une histoire sinistre notamment à cause des atrocités massives de la guerre.

L’histoire est comme un règlement au sein de la communauté. La façon dont le peuple bosniaque se souvient des événements passés est régie par celle-ci. La tendance à bâtir et à structurer l’histoire en fonction des volontés actuelles est l’expression de son importance sociale.

L’histoire est une narration collective, elle a donc la capacité d’être réécrite à zéro, et d’ainsi omettre les choses à oublier. Pourtant aujourd’hui en Bosnie, le paysage entier reste contaminé par son triste passé malgré les efforts du « Makeshift » pour l’effacer.

Pawel Starzec a ainsi voyagé à travers le pays afin de capturer des lieux évocateurs de ce passé. Dans la plupart des cas, les lieux où se sont déroulés des atrocités ont été rénovés pour servir à des fins publiques et reste marqués par l’histoire bosniaque.

offbeat-bosnie-erzegovine-pawel-sterzec-2

offbeat-bosnie-erzegovine-pawel-sterzec

Trebevic Bob Staza, ancienne piste de bobsleigh et luge, des Jeux olympiques d’hiver de Sarajevo 1984. Pendant le siège de Sarajevo il a été utilisé comme un bombardement position.

offbeat-bosnie-erzegovine-pawel-sterzec-3

Alipasino Polje, Sarajevo. Un camp de détention était situé au sous-sol.

offbeat-bosnie-erzegovine-pawel-sterzec-4

offbeat-bosnie-erzegovine-pawel-sterzec-5

Anciennes structures olympiques bordant Sarajevo, utilisées comme positions militaires et terrain d’exécution.

offbeat-bosnie-erzegovine-pawel-sterzec-6

Mladost, Sarajevo. Lieu probable d’un camp de détention provisoire.

offbeat-bosnie-erzegovine-pawel-sterzec-8