La Nouvelle-Orléans s’offre à vous


Akasha Rabut capture le mode de vie de La Nouvelle-Orléans, qu’elle considère comme «introuvable dans aucune autre ville américaine».

Surnommée Big Easy, la ville est célèbre pour son héritage culturelle ainsi que pour être l’un des berceaux du jazz, elle a notamment a vu naître Louis Amstrong, c’est également la ville qui organise le plus de festivals au monde (500 par an). Majoritairement afro-américaine, La Nouvelle-Orléans est encore marquée par les colonies françaises, certains habitants pratiquent encore le français, elle également empreint des Caraïbes et du culte du vaudou.

Dans cette série, Akasha s’intéresse aux parades dans la ville qui fusionnent les âges, les quartiers et les communautés. Elle présente une ville bruyante, mais tout aussi chaleureuse.

La ville souffre malheureusement de violences, pauvreté et inégalités. Cette unicité culturelle est un moyen pour les habitants de faire abstraction de ces problèmes. Malgré les dégâts matériels et psychologiques causés par l’ouragan Katerina en 2005, les habitants ont retrouvé leur joie de vivre, faisant de La Nouvelle-Orléans une ville si particulière.

 

akasha_rabut_photography_offbeat_2

 

Dans un projet précédent, Akasha a photographié le premier groupe de motardes afro-américaines de la ville, connu sous le nom de «The Caramel Curves». Ces femmes assument pleinement leur féminité, et ceux montrent plus sexy que jamais sur leur bolide.

« Je souhaite montrer le pouvoir de leur beauté, éclairé par le paysage de leur ville natale.  »

 

 

akasha_rabut_photography_offbeat_3

akasha_rabut_photography_offbeat_1

akasha_rabut_photography_offbeat_5

akasha_rabut_photography_offbeat_7

akasha_rabut_photography_offbeat_10

akasha_rabut_photography_offbeat_11

akasha_rabut_photography_offbeat_12

akasha_rabut_photography_offbeat_15

akasha_rabut_photography-36-1050x1264

akasha_rabut_photography-35-1050x1287

akasha_rabut_photography-31-1-1050x857

akasha_rabut_photography-24-1050x856