Tokyo et la solitude nippone


Dans une ville toujours plus peuplée, toujours plus active et toujours plus chronophage, Julie Hrudova a réussi à capturer des instants où la solitude est palpable. 

Tokyo, incompatible à la solitude ?

Avec ses 13 millions d’habitants, un nombre d’habitants au Km2 effarant et une hyperactivité connue à travers le monde, il semble presque inconcevable que la solitude puisse exister entre les murs de la capitale nippone. Forte de cette réputation, c’est presque avec émerveillement que l’on découvre que la solitude existe dans la ville japonaise, et qu’elle en est même agréable.

Au travers de cette série réalisée à différents moments de la journée et dans différents lieux, la photographe a saisi cette émotion lorsqu’elle était la plus présente. Une façon inédite de (re)découvrir le Japon et ses rues.

Offbeat-julie-hrudova-tokyo-10

Une capitale en marge des préjugés

Le Tokyo coloré et dynamique nous paraît bien loin lorsque l’on regarde ces clichés où monotonie, simplicité et obscurité forment sa devise.

La photographe explique : « Pour une ville très peuplée et organisée, c’est une ville de solitude, ce qui est un facteur attristant en contraste avec tant d’éléments ludiques associés à Tokyo. […] Je l’ai senti dans l’atmosphère urbaine, et j’ai essayé de le capturer dans la vie quotidienne de la ville. »

Offbeat-julie-hrudova-tokyo-1

Offbeat-julie-hrudova-tokyo-2

Offbeat-julie-hrudova-tokyo-3

Offbeat-julie-hrudova-tokyo-4

Offbeat-julie-hrudova-tokyo-5

Offbeat-julie-hrudova-tokyo-6

Offbeat-julie-hrudova-tokyo-8
Offbeat-julie-hrudova-tokyo-11

Offbeat-julie-hrudova-tokyo

 

Pour découvrir le reste du travail de Julie Hrudova : juliehrudova.com

Recommandé