La nature envahie les lieux abandonnés au Japon


Appelés haikyo, les lieux en ruines sont monnaie courante au Japon. Qu’il s’agisse d’hôpitaux, d’hôtels, ou même de villages, ces endroits fascinants sont souvent laissés intacts, donnant l’impression que le temps se soit figé. Le Pays du Soleil Levant est connu pour son dynamisme et sa technologie, mais les crises économiques de ce peuple chargé d’histoire ont laissé place à de nombreux lieux abandonnés.

irozaki-jungle-offbeat1

Dans la péninsule d’Izu, le long de la côte ouest de Tokyo se trouve Irozaki Jungle Park, un ancien parc à thème populaire. Ouvert en 1969 ce parc fut un succès dans le milieu des années 70, ayant atteint à son apogée plus de 750.000 visiteurs annuel. Mais le nombre de visiteurs a chuté d’année en année et les propriétaires ont du mettre les sous la porte en 2003. Ce parc de 12 000 mètres carrés composé de nombreuses serres, où la nature a aujourd’hui repris le dessus, est le plus grand jardin botanique du Japon.

irozaki-jungle-offbeat2

irozaki-jungle-offbeat3

irozaki-jungle-offbeat4

irozaki-jungle-offbeat5

irozaki-jungle-offbeat6

irozaki-jungle-offbeat7

irozaki-jungle-offbeat8

irozaki-jungle-offbeat9

irozaki-jungle-offbeat10

irozaki-jungle-offbeat11

Recommandé